Interprétariat de liaison

Interprète_liaisonJe vous accompagne lors de vos déplacements, sur la région rennaise, en Bretagne ou ailleurs, pour vous aider à communiquer avec vos interlocuteurs étrangers. Visites de salons professionnels ou d’usines, négociations commerciales avec un client ou un fournisseur, réunions de travail ou raisons familiales, les occasions d’échanger en petit comité et en plusieurs langues sont nombreuses et variées. L’interprétariat de liaison se prête parfaitement à toutes ces situations dynamiques, tout en apportant de la souplesse et de la fluidité dans les échanges oraux.

Pour ne rien manquer lors de ces rencontres, mieux vaut faire appel à un professionnel que de se lancer dans une conversation hasardeuse. L’interprétation de liaison est une science qui ne s’improvise pas.

L’interprétariat de liaison, quésaco ?

L’interprète de liaison reproduit le dialogue phrase par phrase ou segment par segment, en alternant dans les deux langues. C’est un exercice intellectuel complexe qui demande de la rigueur, de la précision, de la concentration et beaucoup de professionnalisme.

Il existe deux méthodes :

– en chuchotée : l’interprète retranscrit en temps réel et à voix basse, tout en les écoutant, les paroles de l’orateur auprès d’un ou deux participants uniquement. Cette technique est idéale pour un face-à-face.

– en consécutive : l’interprète prend des notes pendant le discours de l’orateur et le restitue quelques minutes après, segment par segment, dans l’autre langue, à voix haute. Cette technique autorise un public plus large qu’en chuchotée. La conversation reste toutefois « en petit comité », contrairement à l’interprétation de conférence, adaptée à un large public.

D’un point de vue pratique, l’interprétariat de liaison ne nécessite donc pas ou peu de matériel (ni casque, ni micro, seulement un carnet de notes, éventuellement) : cette méthode est donc idéale dans le cas des visites de sites, salons ou de déplacements multiples puisque les différents interlocuteurs peuvent se déplacer tout en continuant de suivre le fil de la discussion.

Si la traduction et l’interprétariat sont deux activités qui demandent un excellent niveau linguistique, une grande agilité d’esprit et un bon niveau de culture générale, ce sont bien deux disciplines à part entière. Pour en savoir plus, je vous invite à lire cet article que j’ai publié il y a un certain temps sur mon blog à ce sujet. Tous les traducteurs ne sont pas interprètes et inversement.

Déontologie

Dans une démarche de qualité, les interprètes respectent un code de conduite professionnelle propre à ce métier. En tant qu’interprète professionnelle, je veille à toujours réunir les conditions me permettant de réaliser un travail de qualité et je m’engage à travailler dans les règles de l’art, à savoir respecter :

– la fidélité : traduire l’intégralité du message et l’intention qui s’y rattache ;

– la neutralité : ne pas intervenir dans les échanges et ne pas être prise à partie dans la discussion. Mes opinions ne doivent pas transparaître dans son interprétation ;

– le secret professionnel : je suis liée au secret professionnel avant, pendant et après ma prestation ;

– les temps de repos : je ne saurais intervenir seule pour certaines prestations.

 

Confidentialité – Conseil – Créativité – Efficacité – Expertise – Implication – Patience – Précision – Professionnalisme – Qualité – Réactivité – Respect des délais – Transparence des coûts

 N’hésitez pas à me contacter pour toute demande d’interprétariat !

c33524afe486b2056f88e77ffba1bd69ggggggggggggg